Pourquoi les Alsaciens aiment-ils la flammekueche?

février 2018 | Consommation

Qu’est-ce qui pousse à aimer la tarte flambée ? Focus sur les raisons mises en avant par les mangeurs de flamm.

Trois Alsaciens sur 4 aiment la tarte flambée, beaucoup voire avec passion. Ce constat posé dans un précédent article après une enquête menée auprès de 300 personnes vivant en Alsace, principalement dans le Bas-Rhin (1), il reste à écouter ces dernières justifier cet amour pour ce plat. 

« Je suis amoureux de ma région. La tarte flambée, c’est quelque chose que j’ai dans le sang : je suis tombé dedans tout petit. C’est un plat convivial, simple, qui se partage, et c’est bon ! » En une phrase, Alexandre, un commercial de 26 ans vivant dans le Kochersberg, au nord de l’agglomération strasbourgeoise, qui voue un enthousiasme immodéré pour ce plat, résume les points qui font le succès de la flammekueche.

`

C’est bon

Tout d’abord, la tarte flambée est puissamment aimée parce qu’elle est, en toute bonne logique, considérée comme gouteuse. Parmi les explications avancées spontanément par les répondants, ils sont ainsi 30% à mettre en avant le “c’est bon !”

Plus encore si l’on élargit à toutes les observations périphériques et plus précises de ce volet culinaire, entre l’attention portée à la pâte des flamm (4% des réponses), l’attrait pour ses ingrédients, dont leur association produit un résultat qui plaît (3%), etc. Au total, les raisons culinaires d’aimer la flamm constituent  jusqu’à 45% des réponses spontanées des Alsaciens.

Notons que si certains Alsaciens apprécient la tarte flambée parce qu’ils l’estiment légère, d’autres l’affectionnent, bien au contraire, pour son côté gras et nourrissant. De prime abord un désaccord d’analyse lipidique et calorique qui aboutit pourtant au même résultat : ces sondés aiment tout autant la tarte flambée !

 

Répartition des réponses apportées spontanément (question ouverte) pour expliquer le penchant des personnes interrogées pour la tarte flambée. Plus la surface est importante, plus la raison a été avancée par les sondés.

Cette répartition se décompose aussi en fonction des grandes familles de réponses  : les aspects culinaires (1 à 12), la tradition (13 à 17), la convivialité (18 à 23), le côté facile et pratique (24 à 26), la simplicité (27), le côté économique de la flamm (28), son originalité et sa diversité (29 à 31), le volet ludique (32 à 33) et les autres aspects (34 et 35).

Tradition et convivialité

Les notions de tradition et de convivialité arrivent ensuite presque au coude à coude.

Ainsi, tout le volet qui rattache l’inclination pour la flamm aux racines et à l’identité régionale représente pas moins de 18% des raisons invoquées par les sondés. 

Les jeunes ne sont pas en reste, puisque 29% des réponses expliquant leur penchant pour la tarte flambées des 14-34 ans sont liées à ces thèmes-là, alors que chez les 35-49 ans, l’on tombe à 21%, voire encore moins pour les plus de 65 ans (15%). Comme si le besoin de se rattacher à son terroir, de s’ancrer dans ses racines culinaires, bien vigoureux dans sa jeunesse, perdait en force avec les ans.

La réputation de la tarte flambée, de ce plat incarnant à merveille la convivialité, est confirmée avec, là aussi, près de deux réponses sur dix qui louent la flamm pour cette raison. Les sondés soulignent son côté “festif”, “sympa”, fait de moments de partage, en famille et avec des amis.

 

Simple et abordable

Plus loin derrière arrivent ensuite le constat de la simplicité de la tarte flambée et son côté économique, ex-aequo à raison respectivement de 5% des réponses avancées par les personnes interrogées.

 

Bref, si la tarte flambée est populaire, c’est parce qu’elle réunit autour d’elle une foule de qualités mises en exergue le temps d’une enquête par ses aficionados. 

(1) Enquête de terrain myflamm.fr menée de l’hiver 2016 au printemps 2017, de façon aléatoire, dans les rues de Strasbourg, auprès de 300 personnes et autour de thématiques liées à la consommation de tartes flambées.

(2) L’analyse des motivations des sondés pour expliquer leur amour de la flamm se fonde sur l’utilisation des réponses émises spontanément par les sondés, soit 372 explications en l’occurence.

5 Commentaires

  1. Marie line

    Je suis tout à fait d accord avec les commentaires précédents.Le rapport qualité prix fait que ce plat est à la porté de tous ceux qui veulent se faire plaisir.En plat principal mais aussi en Apéro à partager en toute convivialité.
    J ai également apprécié le contenu de cet article et le “graphique” car c est toujours interressant d avoir la vision des autres.

    Réponse
  2. marcel

    Ce plat c est toute mon enfance.Pour moi c est la notion de convivialité qui prime.Mais c est aussi une question de goût et de tradition.Une bonne pâte, une crème onctueuse, des lardons genereux…que c est bon.

    Réponse
  3. Anonyme

    Intéressant ce graphique. C’est toujours instructif de comprendre le pourquoi de cet engouement typiquement alsacien, bas-chinois même.

    Sylvain, un “alsacien d’adoption” fou de tartes flambées

    Réponse
  4. Raymond

    Le plat en lui-même nous fait courir, une bonne tarte flambée c est un délice et le prix aussi qui reste très attractif.

    Réponse
  5. Braun Fischer Michèle

    Si je devais quitter ma région ce serait le plat qui me manquerait le plus bien avant la choucroute ou le baekehoffe donc j en profite encore sans modération a condition que la tarte flambee ne soit pas trop grasse afin de faciliter la digestion

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Aller plus loin
Filter by
Post Page
Consommation Gourmets Décalé Portrait Mémoire
Sort by

vel, dictum id Aenean eleifend Lorem felis velit, amet, ut risus

Send this to a friend