La tarte flambée à Strasbourg et dans sa banlieue (Eurométropole)

Strasbourg et ses territoires adjacents forment non pas le cœur historique de la tarte flambée, comme l’est le nord du Bas-Rhin, mais la capitale de la flammekueche, tant les établissements qui en commercialisent sont pléthore.

Dans le centre historique de Strasbourg comme dans les communes alentour qui forment la première ceinture urbaine, la tarte flambée se cuit essentiellement au four électrique et au gaz. Rares en effet sont les tartes cuites au feu de bois, à l’ancienne, à la fois pour des raisons liées à la contrainte du bâti existant et la gestion des fumées d’évacuation, et aussi au choix de la facilité (pas de stockage du bois, montée en température rapide, etc.).

À Strasbourg, on trouve la tarte flambée de plus en plus le midi, contrairement aux restaurants des territoires ruraux où les restaurants ne la proposent que le soir.

Dans les communes rurales de l’Eurométropole, la tarte flambée garde encore ses airs champêtres du feu de bois, dans des restaurants qui maintiennent ainsi cette tradition.

D’une façon générale, la flamm des villes, plus mondaine dans ses horaires que la flamm des champs comme vu à l’instant, se veut plus éclectique en termes de composition. En effet, la créativité des restaurateurs en matière de garniture est réelle en ville, alors qu’en campagne, les tartes flambées restent dans un éventail de choix plus restreint. En ville, la tarte flambée se veut plus gloutonne puisque les formules à volonté sont pléthore, alors qu’elles sont nettement plus rares à la campagne.

Curabitur Sed et, id eget Donec nec Nullam sed

Send this to a friend